Avant le match, les équipes doivent s’échauffer. Ici, les participants évitent la lame d’une épée imaginaire.

info document -  voir en grand cette image

Mardi soir, parents, équipe pédagogique et copains sont venus encourager ceux qui allaient s’affronter sur la scène de l’Avel-Vor. Depuis octobre, des élèves de cinquième, quatrième et troisième du collège de la Fontaine-Blanche se préparent avec Romain Abasq et Morgan Mansouri, d’Impro infini, à combattre amicalement les élèves du collège de Kéranroux, à Brest, inscrits comme eux au Trophée d’impro culture et diversité.

Parrainé par Jamel Debbouze

Le Trophée, parrainé par l’artiste Jamel Debbouze, permet, chaque année, à des collégiens de découvrir l’improvisation théâtrale. À raison d’ateliers hebdomadaires de deux heures, les jeunes sont spécifiquement initiés aux techniques de l’improvisation et à ses valeurs d’écoute et d’acceptation. Il n’est pas question de se moquer des idées des uns ou des autres ; on ne juge pas. L’idée est de construire ensemble. Mais cela demande un réel engagement car, à l’issue de l’apprentissage, il y a les matchs, intracollèges d’abord, puis inter comme c’était le cas mardi et là, plus question de rigoler même si on est avant tout là pour s’amuser.

À Versailles le mardi 22 mars

À l’issue de la soirée, six élèves ont été sélectionnés pour aller, le mardi 22 mars, à Versailles (78), affronter leurs homologues de Nancy, Rennes et Lille. Par ailleurs, la mixité et la parité sont de rigueur. Ce sont donc trois élèves de Kéranroux et trois de la Fontaine-Blanche, trois garçons et trois filles en l’occurrence ? Pauline Jubil, Mathéo Roland, Keryan Revailler, Marius Huellou Dauphin, Aglaé Le Moal et Clara Quillevere Copy ? qui auront l’honneur de jouer au théâtre Montansier.

Voir en ligne : Télégramme du 3 mars