La Fontaine-Margot est connue pour son dynamisme « numérique ». Mais l’établissement travaille aussi à mettre en place un cadre de travail agréable. Pour tout le monde !

À la Fontaine-Margot, le grand hall n’est pas froid et impersonnel. Il est accueillant avec deux tables hautes, dites « mange-debout », des fauteuils colorés, des étagères, et des bancs.

Il est aussi décoré, avec des tableaux et photos modernes sur les murs.

FB30A519-357E-4D06-9EBB-9C0B34C5CBA8
FB30A519-357E-4D06-9EBB-9C0B34C5CBA8

« Pas des Bisounours »

« Un élève passe huit heures par jour au collège. Ça doit être un lieu agréable. Avec de belles salles de cours mais aussi des espaces pour jouer, se poser, ou travailler », explique Gilles Cornillet, principal de cet établissement en Éducation prioritaire.

Depuis son arrivée, en 2014, il a développé le numérique. Le collège a été le premier du Finistère à être équipé en haut débit. Il compte aussi 104 tablettes, une imprimante numérique, la wifi, etc… « Pour développer la curiosité des élèves, leur apprendre à travailler sur différents supports, et développer leur autonomie. ».Mais, il n’y avait rien pour se poser, dialoguer, travailler en dehors des classes ! Même constat pour les professeurs et les agents. Un nouveau défi à relever pour Gilles Cornillet, sensible à la question du bien-être scolaire et au « happiness management » dont le but est que chacun soit heureux dans son lieu de travail. « Quand on a tout pour travailler correctement, on travaille correctement », martèle-t-il. Personne ne réclamait rien. J’ai été pro-actif. »

EFCC5917-1C85-4454-ABA6-CE0A4A7BDC7F
EFCC5917-1C85-4454-ABA6-CE0A4A7BDC7F

Rêve ? Utopie ? « On n’est pas des Bisounours ! » grogne-t-il. Des salles de cours ont été aménagées avec du mobilier moderne et colorés. Dans la cour, des bancs ont été installés et des zones de jeux (foot, hand) instaurées.

Et, selon le principal, sans gros moyens financiers. « Les élèves de la Segpa du collège ont fabriqué les bancs. Le Département a offert deux tables pique-niques dans la cour. La ville de Brest a donné une table de ping-pong. »

Netflix à midi

Dans ce collège qui n’a pas froid aux yeux, on propose même Netflix aux élèves à midi. « Nous n’avons pas de préau. L’hiver, quand il pleut, il faut bien leur proposer des activités », justifie Gilles Cornillet. Des tablettes sont mises à disposition Les élèves peuvent aussi aller au CDI pour lire. Le foyer comporte un billard. Un autre, aménagé dans un petit hall, comporte deux baby-foots.Les personnels sont aussi chouchoutés. Deux WC ont été supprimés. L’un a été transformé en local de rangement pour le personnel d’entretien. L’autre est destiné aux matériels des professeurs de sports : raquettes, plots, etc. Tout est bien rangé.

100 % au brevet général

« On a obtenu 100 % de réussite au brevet des collèges en série générale cette année ! » conclue Gilles Cornillet, fier, qui y voit le résultat de tous les efforts réalisés.

Alice, Nina, et Margaux, élèves en 3e, apprécient : « On aime bien notre collège. Et Netflix, c’est trop bien ! Ça repose ». Elouan et Mathis en 5e, soulignent : « Les bancs pour s’asseoir, c’est sympa pour discuter. »Chez les enseignants aussi,le son de cloche est positif. « On travaille dans de bonnes conditions, matérielles et humaines », assure Domingos Lopes (Segpa). « On vient au travail avec plaisir », ajoute Quentin Le Gall, (technologie).

CFD5D7F2-343D-4E92-9330-79F4E77388B4
CFD5D7F2-343D-4E92-9330-79F4E77388B4

Chez les agents d’entretien, les échos sont aussi enthousiastes. « Le travail est moins pénible, soulignent Martine Zancanello, Sandra Riou et Janine Guillerm. Les élèves sont sympas et respectent notre travail. C’est un collège où il fait bon vivre ! »

Voir en ligne : Interview du principal