À La Fontaine-Margot-Keranroux, les collégiens apprécient de nouveaux aménagements, mais aussi les moyens technologiques qui leur permettent de réaliser, par exemple, de mini-robots.

Franck Respriget et Marc Labbey (conseil départemental) et Robert Jestin (adjoint en charge du quartier), lors d'une séance de programmation de mini-robot. | Ouest-France -  voir en grand cette image
Franck Respriget et Marc Labbey (conseil départemental) et Robert Jestin (adjoint en charge du quartier), lors d’une séance de programmation de mini-robot. | Ouest-France

Ce sont les élèves eux-mêmes qui le disent : leur collège offre de nouvelles conditions de vie et de travail très appréciables, dans ses divers espaces. Mardi, ils accompagnaient la visite inaugurale, après travaux.C’est le conseil départemental qui a mis la main au portefeuille : 187 000 €, pour un ensemble de travaux d’aménagement au sein du collège La Fontaine Margot-Keranroux. Honneur donc aux financeurs : Marc Labbey, vice-président du conseil départemental, et Franck Respriget, élu du Département délégué aux collèges, ont été invités à faire le tour du propriétaire, avec Gilles Cornillet, le principal de l’établissement.

Connecté très haut débit !

Les aménagements extérieurs, conçus pour améliorer la circulation lors des entrées et sorties des élèves, ont été présentés. Et le travail de mise en couleur des bâtiments a été souligné.Le hall, qui n’avait pas bénéficié de travaux d’ampleur depuis des années, possède désormais de multiples casiers pour poser les cartables, d’une décoration revue, de panneaux d’information et d’exposition très visibles.Dans ce « premier collège connecté très haut débit du Finistère », le Centre de documentation et d’information (CDI) s’est doté de toutes les dernières technologies sans fil. Ici, dans tout cet espace, les élèves peuvent utiliser leurs tablettes.Le passage par la salle de technologie, bardée d’informatique, pour laquelle le conseil départemental finance également du matériel, a été l’occasion, pour des élèves, de montrer leur compétence dans la programmation de mini-robots.

Web radio

« L’utilisation de ces dernières technologies est accessible à tous et non pas réservée à quelques passionnés », souligne au passage Gilles Cornillet.Ce domaine fait appel aux mathématiques, à la programmation et, par le biais des imprimantes 3D, offre une approche très concrète des possibilités de la technologie, avec, notamment, à la conception des mini-robots. Et l’établissement poursuit ses innovations…Dans quelques jours, c’est une web radio qui va commencer à lancer ses émissions grâce à une convention avec La Carène, soutenue par le conseil départemental et Brest métropole.

Voir en ligne : Article Ouest France